FANDOM


Portrait de Litrik

Portrait de Litrik Tournevis'

  • Informations générales :

Race : Gardien Ork.

Alignement : Neutre Bon. Faction de la Ligue Gardienne.

Rang : Gros Mek', Administrateur Planétaire et bras droit du Général Maximus. Il est aussi le chef d'une petite tribu de Peaux-Vertes sur le continent Ork.

Taille et poids : 2m 10 et 180 kg de muscles verts.


  • Biographie :

Autrefois, Litrik (De son vrai nom Baudoux Cyril, Litrik étant son pseudo habituel.) était un adolescent tout à fait banal et vivant au 21ème siècle, sur Terre. Etudiant en archéologie et fan absolu de l'univers du jeu Warhammer 40.000, il décida avec quelques de ses amis d'aller à Lenton, la Mecque des wargamers. Cependant, un accident se produisit lorsque deux membres du groupe activèrent une étrange machine cachée dans les entrailles du Warhammer World. Leurs consciences furent projetées dans le lointain futur du 41eme millénaire, sur une planète appelée Black Katysh. Quelques jours plus tard, en tentant d'aider les deux victimes, trois autres membres subirent le même sort peu de temps après. C'est ainsi que Litrik, voulant de secourir ses camarades fit partie de la troisième vague de gardien. C'est le sixième membre des Gardiens originels à avoir traversé le "portail temporel" après les membres de la première vague (Maximus et Chefwarrior) et de la seconde vague (Morgrimm, Fenrityr, et Nanotechno). Il fut suivit de très près par les autres membres de la troisième vague (Jackobs Chainsaw et Litha) avec qui il sera très proche pendant les années qui suivirent, partageant le traumatisme d'un changement d'époque et d'environnement trop brusque. Il arriva en l'an 81 du calendrier katyshien.

Le changement majeur qui s'opéra chez Litrik à son arrivée, ce fut son corps. Le "portail temporel" n'en était pas véritablement un, c'était plutôt une espèce de machine à transfère de conscience. Elle fonctionne en "générant" un corps de substitution dans le futur à celui qui l'utilise, tout en plaçant en stase le corps originel du présent. L'enveloppe de substitution de Litrik fut, et est toujours, celle d'un Ork de forte stature. Ceci étonna grandement les autres gardiens des vagues précédente. En effet, le corps qui leur avait été donné à l'arrivé était toujours celui d'un Astartes, bien que les codes génétiques variaient selon le Primarque. Litrik fut rassuré de voir qu'il n'a pas été le seul à souffrir de sa différence, car Chainsaw arrivé juste après lui fut doté d'un corps humain ordinaire presque identique à celui qu'il avait avant d'utiliser la machine, et Litha s'incarna en Démonette de Slaanesh. Litrik émit l'hypothèse qu'un disfonctionnement dans la machine avait provoqué ce côté aléatoire et soudain de la génération des corps. Il eu aussi l'intuition, que quelque part sur la planète, une machine similaire était cachée, et qu'il la retrouverai pour retourner sur Terre.

La vitesse avec laquelle le temps s'écoulait dans le futur et le présent était également fluctuante. Alors que quelques jours s'étaient déroulés sur Terre depuis que ses cinq amis avaient disparu, il s'était écoulé 81 ans dans le futur entre le moment ou ceux ci étaient arrivé sur Black Katysh et le moment où Litrik y posa le pied. Une fois arrivé sur place il retrouva tout ses camarades sauf Nanotechno, qui avait été banni à la suite d'expériences ratées des années auparavant, mais il constata que planète était alors plongée dans un état de guerre totale. Ce conflit opposait les Forces de Défense Planétaire menées par les Gardiens, et une race étrange de Bonhommes De Neige démoniaques. La situation était cauchemardesque, toutes les grandes villes étaient en état de siège. Laissant Maximus et les autres Gardiens combattre et défendre la planète tandis qu'il parti pour tenter de retrouver l'hypothétique machine de retour. Il est aidé dans sa tâche par Chainsaw, tout aussi désireux que lui de quitter cet enfer. Lors des recherches archéologiques menées pendant cette période il noua un lien très fort avec son frère Gardien et une grande amitié naquit.

Les espoirs de Litrik ne furent vains, car en 82, un an après leur arrivée et malgré les condition effroyables de la guerre et du climat, ils excavèrent un temple antique au nord du continent dans lequel se trouvait une machine qui semblait être la jumelle de celle qui était sous le Warhammer World. Celle ci était malheureusement hors d'état de marche, et l'Ork et son compère se furent forcés de se retrancher dans leur chantier fortifié, et se cacher des Bonhommes De Neige qui erraient dehors. Il ne survécurent que grâce aux capacités de Mékano que Litrik se découvrait petit à petit et à l'inventivité prodigieuse de Chainsaw. pendant cette période ils apprirent l'un de l'autre et devinrent d'excellents ingénieurs en plus de bons combattants. Ils ne furent libérés que lorsque Nanotechno revint sur Black Katysh en héros après 39 ans d'exil à la tête d'un croiseur spatial et d'une poignée de Marines renégats.

Quelques années après la guerre, désormais connue dans les livres sous le nom de "Première Longue Nuit", le concile de la Ligue, qui dura des mois entre 83 et 84, fut organisé et tout les Gardiens y étaient convoqués. Le constat était clair, il fallait rebâtir la planète en ruine. De plus, les terribles Forces du Froid ne pouvaient être éradiquées définitivement. Maximus avait une certaine rancœur envers Litrik et Chainsaw, qu'il considérait comme des lâches de n'avoir pas défendu les grandes villes comme il l'avait fait avec les autres Gardiens mais il ne leur tint pas rigueur bien longtemps, comprenant l'extraordinaire découverte qu'ils avaient faite.

La première réforme fut de créer la Ligue Gardienne, une alliance comprenant tout les Gardiens originels et ceux qui voudraient rejoindre la défense de la planète contre les Bonhommes De Neige. Litrik imagina un réseau de défense plus efficace et le proposa comme deuxième réforme. Son projet fut accepté. Pour le remercier, Maximus lui donna la place de général en second, remplaçant ainsi Chefwarrior, parti pour des raisons diplomatiques chez les Blood Angels. Une grande partie de son projet consistait à surveiller les abords du continent Ork autant que les pôles de la planètes, où s'étaient réfugiés les Forces du Froid.

Après la fin du Concile, Litrik, flanqué de son compère Chainsaw, repris le travail sur la machine retrouvée pendant la guerre avec la ferme intention de la réparer. Mais en 86, il dût se rendre à l'évidence. La machine ne pourrait jamais être réparé, car il manquait une pièce rare trouvable uniquement dans le Warp. C'est la déception, Litrik abandonne tout espoir de redevenir un jour un simple humain. Pour se changer les idées, il relance des expéditions archéologiques, cette fois ci dans le but d'étudier les nombreux vestiges en ruine présents sur le continent d'Aktarie. les conclusions se tirèrent très rapidement et les Gardiens apprennent que la Black Katysh était autrefois le monde chapitral des Space Marine dénommés "Antik Killers" et que la capitale du continent fut construite sur les fondations de l'ancienne forteresse monastère. Etrangement les archives de l'Administratum datant de l'époque semblent avoir toute disparues dans un incendie volontaire et Litrik ne trouve aucun information sur l'existence ou même l'extinction du chapitre. Maximus exigea qu'on restaure les batteries militaires retrouvées pour les intégrer au nouveau système de défense flambant neuf, mais ceux ci étaient trop endommagés par le temps pour cela.

En 92, dix ans jours pour jours après la fin de la Longue Nuit, les Bonhommes De Neige réapparurent, comme cela avait été prédit pendant le Concile. Cette fois ci les légions étaient bien supérieures en nombre et Litrik prit part aux combats, menant les troupes avec brio. Son système de défense était bien huilé et la plupart des civils eurent le temps de se mettre a l'abris avant les assauts. Malheureusement la première apparition de l'Evil Snowman fut un coup dur et il réussi sa percée dans le front nord du continent de Sulphona Prime et s'enfonça dans les territoires sans s'arrêter jusqu'à atteindre la Fun-Fan Town. Lors de la bataille qui eu lieu aux portes de la ville, Litrik fut le témoin privilégié de l'enlèvement de son camarade Chainsaw par l'Evil Snowman lui même et en fut très affecté les mois qui suivirent.

En 93, Maximus lui donna une mission. En effet, les rapports envoyés de tout les fronts faisaient état d'une étrange alliance entre les Peaux-Vertes du continent Ork et les Forces du Froid. Litrik étant le plus qualifié des gardiens pour négocier et enquêter, il fut envoyé pour inverser la balance et faire passer les Orks dans le camps des Gardiens. Après enquête il se rendit compte que la seule manière d'obtenir leur allégeance était de tuer leur Big Boss, le très mystérieux mais très craint Archi-refroidisseur. Inutile de préciser que Litrik tomba sous le choc quand il trouva enfin le fameux chef, et pour cause, c'était Chainsaw lui même, entouré par une garde constitué des premiers prototypes d'Orks du Froid. Perplexe et enragé de voir que son ami le plus proche avait trahis les Gardiens, il prit des contacts parmi les Nobz les plus réticent à leur chef et mis en place une stratégie de guérilla et parvint au bout d'une semaine à éliminer les robustes gardes du corps de Jackobs bien que celui-ci parvint néanmoins à s'enfuir. Haineux comme jamais, il profita d'avoir pris la tête d'une armée complète pour tenter de poursuivre Chainsaw alors que Maximus lui commandait de revenir. Cependant il aida les FDP partout où il passa, et participa à la reconquête de quelques places fortes secondaires en difficultés. Litrik ne remit les pieds dans la Fun-Fan Town qu'en 94, après que le siège de la ville soit brisé et la guerre terminée.

Dans les ruines du bastion depuis lequel Chainsaw commandait les Peaux-Vertes furent retrouvés de mystérieux manuscrits que Litrik estima être en rapport avec le portail temporel. C'était les plans d'une machine, qui une fois greffée sur le portail remplacerai ses éléments manquants. Une annotation étrange était toute fois présente et précisait que cela ne  réparerai le portail mais changerai sa fonction. Litrik retrouva espoir, non seulement de peut être retrouver son corps du 21eme siècle, mais également de ramener son camarade du bon côté un jour. Pourquoi Jackobs aurait-il travaillé sur cette technologie sinon pour aider les Gardiens ? C'est pour cela que, dès 95, il passait la majeure partie de son temps à essayer de construire la machine en suivant scrupuleusement les plans, ou en les corrigeant légèrement. Il fit appel ponctuellement à Maximus et Nanotechno, dont les connaissances sur le Warp sont plus importantes. Il ne dût arrêter ses recherches, lentes, complexes et coûteuses que parce qu'il fut appelé à partir sur la planète Fowar Second, dont les habitants récemment alliés à la Ligue Gardienne étaient menacés par la Symbiose Orkrons.

Il n'avait accepté cette mission que parce qu'il pensait que la fameuse technologie avancée de la Symbiose, dont il avait entendu parler, l'aiderai peut être à faire avancer son obsédant travail. Pour ainsi dire, le sort des habitants de Fowar Second l'importait peu, mais il fit de son mieux pour aider dès qu'il posa le pied sur la planète en 106. La guerre dura trois mois et se solda par la victoire de l'alliance impériale. Le chef adverse, un Nécrork nommé Munhin avait néanmoins respecté les codes de la guerre et avait respectueusement accepté la défaite. Bien que les FDP Fowardiennes insistèrent pour le faire exécuter, Litrik obtint le droit de le faire prisonnier lui et ses soldats pour les ramener avec lui sur Black Katysh en échange d'informations technologiques. Bien que les rapports furent tendus être les deux chefs de guerre au début, Munhin fini par s'apercevoir qu'il devait la vie au Gardien, et leurs relations passa de prisonnier/geôlier à amis malgré le fait que Maximus, se méfiant des nouveaux arrivant, confina les membres de la Symbiose dans une zone habituellement réservée au invités diplomatique, et les empêcha de quitter la planète.

Sans crier gare, la troisième Longue Nuit débarque lors de l'an 110. Cette guerre était très différente des Longues Nuits précédentes, en effet cette fois ci c'est allié à la firme Chainsaw Industrie, que les BDN lançaient l'assaut. En effet, Jackobs avait monté sa propre bande de mercenaires hautement mécanisés et avait décidé de s'en prendre aux Gardiens. Litrik eu un rôle de conseiller scientifique très utile lors de cette guerre. Les réseaux de tranchées et de fortifications ne pouvant être utilisés a leur plein potentiels à cause des quelques tanks adverses, la seule solution était de se baser sur le mouvement pour gagner. Les FDP n'étant pas très mobiles, Litrik passa aussi beaucoup de temps a recruter des tribus de Peaux-Vertes bien pourvues en véhicules. C'est lors d'un de ses voyages sur le continent Ork qu'il tomba dans une embuscade des Orks du Froid accompagné par un Freezer Bot possédé. Il gagna le combat, mais un tir du Congélateur à Gâchette de la machine impie lui blessa le bras droit assez gravement. Malgré sa constitution de Gros Mek, il mit des mois à se remettre cette brûlure à l'oxygène liquide et il fut contraint de rester en convalescence à Fun-Fan Town.

Pendant sa période de "remise en forme", Litrik n'était pas resté inactif. Il démarcha auprès de Munhin pour lui demander de l'aide. Celui-ci argumenta en disant que les membres de la Symbiose, aussi puissant étaient-ils, n'était pas assez  nombreux pour représenter un avantage significatif. Par contre il accepta de dévoiler des secret technologiques, en échange de quoi si les Gardiens gagnaient la guerre, lui gagnerai la liberté des siens. Maximus, après quelques réticences accepta le marché car la situation devenait désespérée et Litrik pu commencer les recherches. En 112 les travaux arrivèrent à leur conclusion. En cumulant les connaissances théoriques des Gros Brikolos Orkrons, l'inventivité de Litrik et la finesse d'exécution de l'usinage de l'Adeptus Mecanicus, une nouvelle arme inédite, la Tablette d'Administration de l'Univers Environnant , ou Panneau d'Administration. Cette arme pousse la science pure dans ses derniers retranchements pour changer les moindres paramètres de l'environnement proche, et ce sans avoir recours au Warp. Le potentiel destructeur sembla tellement important aux yeux des participants à la création de l'arme, qu'il fut convenu de ne créer que deux exemplaires. Ensuite le matériel de production fût caché. Litrik profita qu'il était en train de se fabriquer une prothèse pour assister son bras définitivement brûlé pour y ajouter le premier Panneau. Le second, réclamé par Maximus, fini intégré dans son bouclier de combat. Un troisième modèle officieusement produit, fût offert par Litrik en remerciement à Munhin.

Dès les premières utilisations des Panneaux d'Administration sur le champs de bataille, les Forces du Froid étaient prises d'un terreur sans nom sous l'effet de la surprise et de l'incompréhension. La vapeur s'inversa au profit des Gardiens mais une dernière bataille eu lieu aux portes de Fun-Fan Town alors que Chainsaw et l'Evil Snowman lançaient une expédition punitive d'envergure. Litrik ouvrit les portes de la prison des membres de la Symbiose pour qu'ils puissent se battre pour leurs vies, ce qu'ils firent avec brio en défendant les civils de la ville et en exterminant une bonne partie des BDN. Ils gagnèrent ainsi  leur liberté et le respect de Maximus qui les laissa enfin repartir chez eux. La troisième Longue Nuit se termina très vite dans les mois qui suivirent par une victoire des Gardiens.

[A Suivre.]

Méga-Blasta Kompak'

Mega-Blasta Kompak'

  • Particularité physiques et comportementales :

Physiquement il ressemble à un Orkoïde classique avec un visage plus serein et posé. Il possède un bras assisté mécaniquement depuis qu'il à été gravement brûlé, pendant la troisième Longue Nuit. Il s'est fait également greffer une machine de son invention sur le crâne, des optiques lui donnant selon les circonstances une vue thermique, vision nocturne, ou de manière plus pratique pour son travail, un scanner intelligent pour détecter les faiblesses dans les machines. Son bras semi mécanique intègre discrètement sous un clapet, un des deux seul exemplaire de Panneau d'Administration. Litrik n'est pas un Ork comme les autres. Bien entendu il à le corps d'un Gros Mek' lambda, mais étant l'avatar d'un Gardien, il possède les connaissances et la mentalité de base d'un être humain. Ceci entraine quelques effets secondaire. Notamment, passer d'un système de reproduction sexué, à un système par spores similaire aux champignon à été un problème. Alors que le peau-verte ordinaire n'a que faire des charmes des individus sexués féminins, Litrik y est très sensible. Il saura s'éprendre et changera plus facilement d'avis si il négocie avec une femme. Général Maximus est souvent là pour empêcher ce chevalier un peu trop servant de prendre de mauvaises décisions.

En dehors de cela, c'est un Gros Mek' doué, il comprend les machines mieux que personne sur tout le système Katysh, à part peut être le Dr Chainsaw. Il a également des talents en archéologie, c'est lui qui supervise, encore actuellement, les recherches dans les ruines du chapitre des Antiks Killers.

Politiquement, bien que ses conseils soit écoutés et estimés par Maximus, il ne prend jamais de décisions concernant les forces humaines de la Ligue Gardienne. Il jouit cependant d'une grande liberté d'action en temps que Big Boss incontesté des Peaux-Vertes de Black Katysh. Il applique une méthode destinée à rendre ce peuple plus docile qu'il a récupéré dans un livre trouvé sur dans les ouvrages amenés par Munhin. ("Me Fite", rédigé par le célèbre Zugrub). La culture de sa bande est principalement Blood Axes, ce qui favorise la discipline et l'obéissance. Il interdit formellement la culture Death Skull, qui entraine systématiquement le chaos, mais les autres cultures sont tolérées tant que tout les Peaux-Vertes fassent leur service militaire dans les forts Blood Axes. Litrik a également aboli l'esclavage des Gretchins, ce qui  a privé les Orks de main d'œuvre facile et d'armement, les rendant de ce fait dépendant de la Ligue Gardienne.

Clef à Molette Energétique

Clé à Molette Énergétique.


  • Jouer la figurine de Litrik :

Sélection : Litrik peut-être sélectionné comme choix de QG dans une armée issue du codex Orks ou issue du codex Ligue Gardienne.

Coût en points : 145 Points

Profil : CC4 CT3 F4 E4 PV2 I3 A3 CD9

Règles spéciales : "Personnage Indépendant", "Charge Féroce" (voir codex Ork), "L'Union fé la Force" (voir codex Ork), "Waaagh !"

Equipement : Clef à Molette Energétique, Méga-Blasta Kompak', Générateur Plasmatique, Armure Lourde (Svg d'Armure +4)

Option : Litrik peut échanger son Générateur Plasmatique pour un Champ de Force Kustom' pour : Gratuit.

§  Détails de l'équipement :

-Clef à Molette Energétique :  Compte comme un Masse Energétique cumulée avec des Outils de Mékano (voir codex Ork). 

-Méga-Blasta Kompak' :  Un Méga-Blasta expérimental miniaturisé en une volumineuse arme de poing, qu'un humain ordinaire porterai sans doute à deux mains. Voici son profil :

M-B Kompak' : Portée 12ps, Force 8, PA 2, Pistolet 1, Surchauffe.

-Générateur Plasmatique : C'est un générateur à plasma produisant de grandes quantité d'énergie. Chaque tour, le joueur qui contrôle la figurine choisit un des trois effet à appliquer : 

Coup puissant : L'énergie est redirigée vers le bras cybork, Litrik frappe avec +1 en Force.

Réacteur dorsal : Le Générateur est par défaut un réacteur dorsal. Lorsque cette option est choisie, Litrik compte comme étant équipé d'une Rokette Dorsale (voir codex Ork).

Coup de Boost : Ne peut être choisi que la figurine est embarqué dans un véhicule. Il boost l'énergie du véhicule avec l'énergie du Générateur. Le véhicule, quelque soit son codex d'origine, gagne pour ce tour les mêmes effets que si il avait l'option Peintur' Rouge (voir codex Ork).

Ad blocker interference detected!


Wikia is a free-to-use site that makes money from advertising. We have a modified experience for viewers using ad blockers

Wikia is not accessible if you’ve made further modifications. Remove the custom ad blocker rule(s) and the page will load as expected.